Skip to main content
Logo de la Commission européenne
EURES
Article d’actualité1 juin 2021Autorité européenne du travail, Direction générale de l’emploi, des affaires sociales et de l’inclusion

Les 7 meilleurs conseils pour réduire l’anxiété due à votre retour au bureau

Avec l’augmentation du nombre de personnes vaccinées contre la COVID-19, les entreprises de toute l’Europe se préparent à rouvrir leurs bureaux. Cependant, de nombreux salariés se sentent anxieux à l’idée de retourner au bureau. Les services d’EURES ont préparé quelques conseils pour vous aider.

Top 7 tips to reduce your back-to-office anxiety
Unsplash

Il est tout à fait normal de se sentir anxieux à l’idée de retourner au bureau. Que vous vous inquiétiez pour votre santé ou celle d'une personne de votre foyer, que vous redoutiez le long trajet jusqu'à votre lieu de travail, ou que vous vous soyez tout simplement habitué à travailler depuis votre domicile, l’anxiété due au retour au bureau ne doit pas être prise à la légère. Il est aussi important de prendre soin de votre santé mentale que de votre santé physique. Par conséquent, si vous redoutez le retour au travail, nous avons préparé quelques conseils pour vous aider dans cette étape.

Ne refoulez pas vos sentiments

Lorsque nous sommes anxieux au sujet de notre travail, nous sommes parfois gênés, car nous pensons être les seuls à éprouver ce sentiment. Il est important de ne pas refouler votre anxiété, mais d'y faire face et d'essayer d’en comprendre la source. Cela ne signifie pas que vous devez vous concentrer sur vos sentiments négatifs. Affronter vos peurs et les comprendre est la première étape à accomplir pour les surmonter.

Préparez-vous aux nouvelles conditions de travail

Les choses reviennent peut-être à la normale, mais cela ne signifie pas que votre environnement de travail sera le même qu'avant la pandémie. Il est possible que des changements aient été introduits pour assurer la sécurité des salariés, tels les règles de distanciation sociale et le port obligatoire du masque chirurgical. Il vous faudra peut-être quelques jours ou quelques semaines pour vous habituer à travailler dans ce nouvel environnement, et vous vous sentirez donc peut-être plus fatigué que d'habitude à la fin de votre journée de travail.

Conservez un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Le travail à domicile peut comporter des inconvénients, mais de nombreuses personnes rapportent qu'il a grandement amélioré leur bien-être et l’équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Ne laissez pas votre retour au bureau affecter votre routine quotidienne. Par exemple, si vous avez l’habitude de faire une promenade à l’heure du déjeuner, conservez cette habitude malgré votre «nouveau» lieu de travail, et essayez, dans la mesure du possible, de terminer votre travail à l’heure.

Identifiez les signes de stress

Le stress se traduit par des manifestations physiques, telles une mâchoire contractée, des tensions dans les épaules et le dos, ou une respiration thoracique. Si vous vous sentez stressé au bureau, prenez une minute pour identifier ces signaux, effectuez quelques respirations profondes, et détendez et étirez la partie de votre corps concernée.

Diffusez des ondes positives

Faites un effort pour être une source de positivité pour vos collègues. Vous trouverez peut-être cela difficile au début, mais vous comprendrez rapidement que c'est aussi bénéfique pour eux que pour vous. Cette attitude vous aidera à vous concentrer sur les aspects positifs de votre retour au bureau et à ne pas vous attarder sur les scénarios négatifs.

Étudiez la possibilité d’avoir des horaires aménagés

Renseignez-vous sur la politique de votre entreprise en matière d’horaires flexibles. Vous pourriez convenir avec votre employeur d’une approche hybride qui vous permette de travailler au bureau quelques jours par semaine seulement. Vous pourriez également évoquer la possibilité de modifier vos horaires de travail pour éviter la circulation le matin ou le soir.

N’ayez pas peur de demander de l’aide

Si vous vous sentez submergé par l'anxiété et avez besoin d'aide, interrogez le service des ressources humaines sur les programmes relatifs à la santé mentale ou au bien-être dont vous pouvez bénéficier. N'hésitez pas à contacter votre médecin ou un autre professionnel de la santé pour obtenir de l'aide.

La pandémie de COVID-19 a transformé nos vies à bien des égards, en particulier au travail. Les horaires de travail, et les outils, les environnements et les priorités professionnels ont été affectés par la crise sanitaire. Lisez cet article et découvrez pourquoi travailler en 2021 pourrait s’avérer différent.

 

Liens connexes:

Incidences possibles de la pandémie sur le monde du travail en 2021

 

Pour en savoir plus:

Journées européennes de l’emploi

Trouver des conseillers EURES

Conditions de vie et de travail dans les pays EURES

Base de données des offres d’emploi EURES

Services EURES pour les employeurs

Calendrier des manifestations EURES

Prochaines manifestations en ligne

EURES sur Facebook

EURES sur Twitter

EURES sur LinkedIn

Thèmes
Affaires/EntrepreneuriatJeunesse
Secteur
Accomodation and food service activitiesActivities of extraterritorial organisations and bodiesActivities of households as employers, undifferentiated goods- and servicesAdministrative and support service activitiesAgriculture, forestry and fishingArts, entertainment and recreationConstructionEducationElectricity, gas, steam and air conditioning supplyFinancial and insurance activitiesHuman health and social work activitiesInformation and communicationManufacturingMining and quarryingOther service activitiesProfessional, scientific and technical activitiesPublic administration and defence; compulsory social securityReal estate activitiesTransportation and storageWater supply, sewerage, waste management and remediation activitiesWholesale and retail trade; repair of motor vehicles and motorcycles

Avertissement

Les articles sont destinés à fournir aux utilisateurs du portail EURES des informations sur des sujets et tendances actuels et à stimuler la discussion et le débat. Leur contenu ne reflète pas nécessairement le point de vue de l'Autorité européenne du travail (ELA) ou de la Commission européenne. De plus, EURES et ELA n'approuvent pas les sites Web de tiers mentionnés ci-dessus.